L'orléanisme Fondé sur une philosophie politique: le libéralisme. On a là une clef très importante pour la compréhension de l’orléanisme et de ses succédanés libéraux – y compris les plus contemporains. Comme science théorique, la politique est la science de l’idéal ou de la doctrine à partir desquels le gouvernement doit régler son action. Le gaullisme, par exemple, est un bonapartisme, tandis que le macronisme est un orléanisme. Volume horaire. orléanisme (nom masculin) ... Sous le règne de Louis-Philippe, système politique des princes de la maison d'Orléans, c'est-à-dire une royauté libérale et parlementaire, et le suffrage restreint. This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. UFR 10 : Philosophie. De la politique positive à « la religion de l’Humanité » L’anti-individualisme comtien; La pensée comtienne en prise avec l’histoire; 3. Il existe également une aristocratie orléaniste qui se recrute dans la noblesse d'empire, l'ancienne noblesse de robe (les Molé, les Pasquier) et l'ancienne noblesse libérale (Victor et Albert de Broglie). Dans le cadre d’une histoire conceptuelle du politique, le processus révolutionnaire est envisagé comme une dynamique politique et idéologique autonome, indépendante des intérêts de classe. "L’orléanisme, estime Thibaudet, ce n’est pas un parti, c’est un état d’esprit". Après 1883, la doctrine orléaniste évolue vers le nationalisme intégral de Maurras, à la fois résultante et moteur de la quête orléaniste d'une dynastie qui soit toujours restée française et n'ait jamais régné à l'étranger. Deux visions de la société politique Il y a eu, comme je l’ai fait remarquer, deux conceptions de la philosophie politique qui se sont fait concurrence. Le libéralisme orléaniste rêve d'une société dominée par une aristocratie foncière puissante et éclairée, ouverte au mérite et au talent, sur le modèle d'une Angleterre idéalisée. Méfiance envers la démocratie car égalité et liberté ne sont pas combinables. 2. Dans certains cas, la philosophie se définit avant tout par une vision d'ensemble métaphy sique ou religieuse. Nous donnions ainsi du temps et en quelque sorte de la marge aux événements. Son rationalisme et son relativisme s'accompagnent d'un anticléricalisme discret. Le foyer historique et institutionnel de la modération politique : la naissance du gouvernement représentatif. Issu des Lumières. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (, portail consacré au libéralisme politique, https://www.wikiberal.org/index.php?title=Orléanisme&oldid=143836. 1848-1851 : l'ordre plutôt que la liberté IV. Résumé du document. Anticlérical et le plus souvent protestant ( Guizot, Benjamin Constant). C'est la plus ancienne bourgeoisie, la haute bourgeoisie, dont la richesse est foncière et non industrielle, qui constitue le personnel orléaniste et la présence d'un homme nouveau comme Adolphe Thiers fait figure d'exception. La philosophie politique doit être une entreprise bien plus complexe que ne le suppose chacune de ces positions habituelles, dans la mesure où elle doit combiner ces deux dimensions. L'orléanisme comme style politique ... Quoiqu' apocryphe, le fameux mot de Guizot "enrichissez-vous" traduit la philosophie d'un régime qui compte sur l'épargne et le travail des couches supérieures de la société pour entraîner l'ensemble de la nation dans le même cercle vertueux. En cela, il se détache de la philosophie de Platon qui est le père de l’utopie. « La presse et l'enseignement, voilà les deux colonnes de l'orléanisme, comme doctrine : le journaliste et le professeur en sont les ministres. L’Orléanisme des Broglie est un composé entre une fidélité catholique et monarchiste sans faille et une vénération quasiment religieuse pour les principes de 1789 ; synthèse a priori curieuse, mais qui s’avéra stable, cohérente, féconde même, des décennies durant. Philosophie politique SEM. La Politique selon Aristote. Orléanisme . Aux yeux de ses contempteurs, la Monarchie de Juillet (1830 - 1848) a été le règne de la bourgeoisie, Louis-Philippe« roi bourgeois » symbolisant la domination d'une classe concentrant entre ses mains tous les signes et attributs de la puissance. A la fin du XIXe siècle, en Provence et à Marseille, les loges maçonniques sont des lieux de sociabilité et d’expression de la démocratie politique et des idées républicaines. L'orléanisme et ses ambiguïtés : « juste milieu », libéralisme, conservatisme Suivre cet auteur Jean Vavasseur-Desperriers Dans Les droites en France (2006) , pages 21 à 32 Depuis le 19 septembre 1870, Paris est assiégé par les Prussiens. les lois relatives à l’alcool votées par l’assemblée nationale de 1871 », Droits, 2007/1 (n° 45), p. 255-280. Après 1830, les orléanistes s'opposent donc aux légitimistes, pour lesquels la Révolution a brisé l'ordre monarchique multiséculaire ; c'est l'origine du destin parallèle de deux des droites — la troisième étant la droite bonapartiste — selon René Rémond. Un des descendants de Giuseppe Garibaldi, Ezio garibaldi avait pris la tête de ce mouvement fasciste en assurant la direction d'un journal "il Nizzardo" (nouvelle édition) qui fut … John Stuart Mill, La Nature, trad. Avec les répressions des insurrections ouvrières, comme celle des canuts de Lyon en 1831, et en assurant les intérêts de la bourgeoisie d’affaires, l’orléanisme, alors considéré comme « modéré », glisse vers le conservatisme. D’emblée, Machiavel réfute toute conception morale du pouvoir : le chef de l’état ne doit pas obéir à … Enfin, et c'est sans doute ce qui est le plus riche d'enseignement pour notre temps, l'orléanisme se révèle être un style politique avant toute chose, un style politique qui englobe ce rapport à l'intime comme cette façon particulière d'appréhender le rapport entre public et privé au bénéfice de ce dernier. La Philosophie politique de Kant La philosophie politique de Kant a été pendant longtemps méconnue des commentateurs, surtout de ceux qui se sont occupés de l'aspect systématique de sa pensée. : Doctrinaires (politique) … S'installent ainsi dans la vie politique française un contact plus direct entre l'élu et le peuple, et la bipolarisation de la vie politique. Toutefois, le positionnement très marqué à droite de l'Action française amènera une partie des orléanistes à se détourner de ce mouvement, pour fonder en 1971 la Nouvelle Action française (devenue en 1978 la Nouvelle Action royaliste) dont le chef de file, Bertrand Renouvin, sera candidat à l'élection présidentielle de 1974, où il n'obtiendra que 0,17 % des suffrages exprimés. Sous la Ve République, l’historien René Rémond plaça le président Valéry Giscard d'Estaing dans la tradition orléaniste, au premier sens du terme (le bonapartisme et le légitimisme étant les deux autres traditions)[2]. Le courant « orléaniste » se développa face à la royauté, puis s'estompa. Automne. Découvrez sur Babelio.com livres et les auteurs sur le thème Partis politiques. Une philosophie politique circonstancielle. Cette série d’entretiens prolonge un forum de discussion mensuel sur la réflexion normative en philosophie politique. La république qu'ils acceptent est la République conservatrice. La philosophie politique est l’étude de l’organisation sociale et de la nature de l’homme.. Un philosophe politique réfléchit aux questions suivantes : Quelle est la forme idéale de gouvernement? DOI : 10.3917/droit.045.0255. En quelques semaines, il lève, équipe, nourrit plus de 600 000 hommes. La philosophie politique est l’une des branches traditionnelles de la philosophie. Le parlementarisme orléaniste est également un terme employé par le constitutionnaliste Maurice Duverger pour qualifier le régime politique de la Ve République. » (Général Sun Tzu, L’Art de la Guerre, traduit et … L’orléanisme est un mouvement politique français, apparu au XIXe siècle et qui se décline sous deux formes, en deux périodes distinctes : Il s'oppose au mouvement légitimiste, partisan des Bourbons d'Espagne et au bonapartisme, partisan de la maison Bonaparte. Il n'est nulle question qui ne tienne par quelques biais au tout de la pensée et ne sollicite l'interrogation philosophique. Dans sa polémique contre l’historiographie sociale et marxisante, l’historien fait appel aux historiens du XIXe siècle, en s’appuyant sur les œuvres de Tocqueville et de Cochin. Au début de la IIIe République, le duc de Broglie, royaliste orléaniste fusionniste, considérait[1] que « le trône restait vacant » et que le président Mac Mahon était une sorte de « lieutenant-général du royaume », « prêt à céder la place » au comte de Chambord, le prétendant légitimiste (sans enfants et dont le plus proche cousin était le comte de Montizón, un Bourbon-Anjou), accepté par les orléanistes fusionnistes qui espéraient que son héritage politique serait recueilli par le comte de Paris — petit-fils de Louis-Philippe Ier, le roi de la monarchie de Juillet —, un cousin d'une branche cadette éloignée, les Orléans. Ils soutiennent Adolphe Thiers puis le maréchal de Mac-Mahon, comme chef de l'État. Orléanisme (politique & socièté). 1852 - 1870 : Reconquérir la liberté A. L'orléanisme … Nos documents .doc — 08 mai 2019. Expédié sous 48h. Toutefois, la philosophie et la théorie politique se distinguent de l’histoire des idées . La franc-maçonnerie, animant le « parti républicain », s’est peu à peu rendue maîtresse de la totalité du pouvoir politique. Le libéralisme d'opposition (1830 - 1848) A. Naissance et vicitude du libéralisme catholique B. Depuis 1848, parti, opinion des orléanistes. Politique et polémiques (1996) France 1814-1914 (1996) Politique et polémiques (1996) Republicanism in nineteenth-century France, 1814-1871 (1995) Textes politiques (1995) La justice des bien-pensants (1995) Philosophie du droit et philosophie politique d'Adolphe Thiers (1995) Data 3/9 data.bnf.fr Le serment prêté à la Charte remplace le sacre. L'orléanisme fut d'abord un courant touchant au libéralisme conservateur. Ce régime reflète l'idéal d'un gouvernement à bon marché, permettant de prévenir les excès du pouvoir et l'arbitraire gouvernemental mais également transpose à la conduite des affaires publiques les procédés du monde des affaires : économie, prudence et équilibre, l… L’orléanisme refuse les grands desseins… parce qu’ils coûtent chers. Parler d'orléanisme sous l'Ancien Régime est anachronique au sens où la notion n'apparaît qu'en 1830. Depuis la mort de Louis XIV en 1715, suivie de la Régence confiée à Philippe, duc d’Orléans, une coterie s’était organisée autour de la branche d’Orléans ; une opposition à l’absolutisme qui réunit alors de grands aristocrates. Plus généralement, dans son ouvrage Les Droites en France, René Rémond a considéré que la droite libérale était une héritière idéologique de l'orléanisme[3]. Né en 1929, Alasdair MacIntyre est un des principaux représentants de la philosophie morale anglo-saxonne et un des penseurs les plus stimulants de la philosophie politique américaine contemporaine aux côtés de Michael Sandel, Charles Taylor ou Michael Walzer. Les contre-réactionnaires : Le progressisme entre illusion et imposture de Pierre-André Taguieff ,Histoire des forces politiques en France, tome 1 : 1789-1880 de Pierre Lévêque (II) ,Histoire des forces politiques en France, tome 3. Une nouvelle philosophie politique. Le courant politique de l’orléanisme ne saurait se résumer à une sorte de dynastie. C'est un certain système monarchique associée à une forme de parlementarisme. Parmi les autres personnages clé on trouve également des hommes comme Pierre-Paul Royer-Collard et Victor de Broglie (1785-1870) ou encore en philosophie Victor Cousin [ 16 ] . Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pierre-Paul Royer, dit Royer-Collard, né à Sompuis dans la Marne le, mort à Châteauvieux le, est un homme politique libéral, académicien et philosophe français. Les fondements de l'analyse des idées politiques Une discipline en quête de légitimité La notion problématique d'"idée politique" Philosophie politique, histoire des idées et pensée politique : l'approche de Léo Strauss Expliquer et comprendre en histoire des idées : l'héritage de Q. Skinner La question du texte et du contexte La notion d'auteur et d'œuvre. » (René Rémond). Il se caractérise par le juste milieu, la recherche de la voie moyenne entre le retour à l'Ancien Régime prônée par les légitimistes et les excès de la Révolution magnifiée par les républicains. La politique en philosophie est une notion centrale. doctrine des partisans de la famille d'Orléans régime politique dans lequel le gouvernement est responsable devant le chef de l'État et devant le Parlement "ORLEANISME" dans l'encyclopédie. Le terme d'orléanisme provient du régime instauré en 1830 par Louis Philippe, héritier au trône de la branche d'Orléans, opposé aux légitimistes. Il se réfère ainsi à un régime qui, bien que parlementaire, offre un « grand pouvoir réel » au chef de l’État[4]. L'Académie française et l'Académie des Sciences morales et politiques deviennent des salons orléanistes. Monarchie vient du bas-latin monarchia qui signifie « gouvernement d’un seul » ; le terme latin est lui-même issu d’un terme grec identique (forgé à partir de monos, seul, et d’arkein, commander). 5. Durant les premières années de la IIIe République, les orléanistes jouent un rôle politique important. La Franc-maçonnerie provençale et marseillaise est un lieu de sociabilité bourgeoise, proche des cercles de notables, des clubs et des réseaux culturels. Reus, présentation, postface et lexique de philosophie morale anglaise par F. Vergara, Paris, La Découverte, 2003. C'est l'arrivée au pouvoir des Doctrinaires, les équipes de rédaction du Globe (1826) et de La Revue française (1828) fournissant les cadres du régime. C’est un véritable régime constitutionnel inspiré du modèle anglais (qui a conservé le sacre) et qui remplace un régime dominé par l’autorité du Roi en monarque absolu. La question du rapport entre pouvoir, Etat, politique et morale est au cœur de la pensée de Machiavel, et ce dernier a, grâce au « Prince », fondé la philosophie politique moderne. Aussi le reproche que font les orléanistes à Napoléon III est d'avoir supprimé les libertés parlementaires : le discours de Thiers sur les « libertés nécessaires » (11 janvier 1864) en est la meilleure illustration. L’orléanisme s’appuie dès lors sur le Parlement avec une formation en système bicaméral. Elle correspond à une vision politique intégrant les acquis révolutionnaires de 1789, mais souhaitant l'exercice des libertés et la canalisation réaliste des poussées sociales intempestives dans le cadre d'une monarchie constitutionnelle. Pour Aristote, la Politique n’est pas une théorie. En dépit du désastre militaire, le gouvernement provisoire a décidé de poursuivre la lutte. La question politique est donc toujours en même temps une question de philosophie morale. L'articulation d'une rationalisation de l'histoire et d'une philosophie En effet, ce système impose la double confiance du gouvernement, premièrement envers le chef de l'exécutif, deuxième vis à vis des chambres. Louis de Bourbon, duc d’AnjouPrétendant légitimiste aux trônes de France et de Navarre, Jean d’Orléans, comte de ParisPrétendant orléaniste au trône de France, Jean-Christophe Napoléon, prince NapoléonPrétendant bonapartiste au trône impérial français.